Maître Wafae EZZAÏTAB

Bienvenue

Le Cabinet d’Avocat Wafae EZZAÏTAB, implanté à Nîmes, intervient dans toute la France.
De taille humaine, le cabinet d’avocat Wafae EZZAÏTAB fait preuve à l’égard de ses clients d’écoute afin de créer une relation privilégiée et personnalisée fondée sur la confiance réciproque.
Ecoute, réactivité, conseil, disponibilité, respect du secret professionnel et confiance réciproque sont les valeurs du cabinet.

Cour d'appel de Nîmes Le crocodile, place du marché

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Vous pouvez prendre rendez-vous au cabinet via notre formulaire de contact.

PAR ICI

Les Compétences du Cabinet

Forte de 7 années d'études supérieures, l'obtention d'une maîtrise "carrières judiciaires" et d'un D.E.A. "sciences pénales et sciences criminelles", Maître Ezzaïtab pratique depuis 13 ans la profession d'avocat.
Après une année passée en collaboration à Montpellier et 4 ans d'activité individuelle à Paris, elle excerce à Nîmes depuis 2012.

Cabinet de Maître Wafae Ezzaïtab Cabinet de Maître Wafae Ezzaïtab

L’une des matières dominantes du cabinet est le droit des étrangers et de la naturalisation.
Maître Ezzaïtab peut vous aider pour contester un refus de séjour portant obligation de quitter le territoire Français, en matière de refus de regroupement familial, visa court séjour/long séjour, kafala, naturalisation.

En raison de la particularité de leur statut et des idées reçues concernant la justice administrative réputée lente et complexe, les agents de la Fonction publique (fonction publique territoriale, fonction publique d'Etat et fonction publique hospitalière) qu'ils soient titulaires, contractuels, stagiaires ou vacataires ont des difficultés à faire valoir leurs droits devant les juridictions administratives (Tribunal Administratif, Cour Administrative d'Appel et Conseil d'Etat). Le cabinet est là pour faire valoir vos droits contre des décisions prises par l'administration devant les juridictions administratives et les commissions de discipline (refus de reconnaissance d'un accident de service, mise à la retraite pour invalidité, contestation d'un taux d'IPP, sanctions disciplinaires, licenciement pour incompétences professionnelles).

Maître Ezzaïtab conseille, représente et défend le mis en cause d’une infraction tout au long de la procédure pénale. Elle peut également intervenir auprès des victimes afin de les aider à obtenir la condamnation de l’auteur de l’infraction, ainsi qu’une réparation à la hauteur du préjudice subi. Toute personne poursuivie a le droit d’être défendue par un avocat. Il s’agit du premier des droits fondamentaux de la défense.

Honoraires

En application de l'article 11 du Règlement Intérieur National, l’avocat informe son client, dès sa saisine, des modalités de détermination des honoraires et l’informe régulièrement de l’évolution de leur montant. L’avocat informe également son client de l’ensemble des frais, débours et émoluments qu’il pourrait exposer.
Sauf en cas d’urgence ou de force majeure ou lorsqu’il intervient au titre de l’aide juridictionnelle totale ou de la troisième partie de la loi n° 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l’aide juridique, l’avocat conclut par écrit avec son client une convention d’honoraires, qui précise, notamment, le montant ou le mode de détermination des honoraires couvrant les diligences prévisibles, ainsi que les divers frais et débours envisagés.
Les honoraires sont fixés selon les usages, en fonction de la situation de fortune du client, de la difficulté de l’affaire, des frais exposés par l’avocat, de sa notoriété et des diligences de celui-ci. L’avocat chargé d’un dossier peut demander des honoraires à son client même si ce dossier lui est retiré avant sa conclusion, dans la mesure du travail accompli.
La rémunération de l’avocat est fonction, notamment, de chacun des éléments suivants conformément aux usages :
  • le temps consacré à l’affaire
  • le travail de recherche
  • la nature et la difficulté de l’affaire
  • l’importance des intérêts en cause
  • l’incidence des frais et charges du cabinet auquel il appartient
  • sa notoriété, ses titres, son ancienneté, son expérience et la spécialisation dont il est titulaire
  • les avantages et le résultat obtenus au profit du client par son travail, ainsi que le service rendu à celui-ci
  • la situation de fortune du client

Honoraires forfaitaires

Ce mode de paiement est habituellement pratiqué par le cabinet. Il est adapté à des contentieux classiques et n’offrant pas de complexité spécifique, le client n’aura donc pas de surprise puisque le cabinet facture une intervention de manière générale sans compter le temps passé.
Le barème des honoraires forfaitaires est affiché au cabinet.

Honoraires au temps passé

Ce mode de facturation permet au client d’avoir un détail très précis des prestations réalisées par le cabinet, notamment en terme de recherches juridiques et de rédactions d’actes. Ce mode de facturation peut être opportun dans le cadre de missions ponctuelles de consultation, d’ingénierie juridique ou d’audits.

Complémentaire de résultat

Il consiste en un complément s'ajoutant aux honoraires déjà réclamés par l'avocat. Il est constitué par un pourcentage des sommes obtenues ou de l'économie réalisée par rapport à la réclamation de la partie adverse. Son montant est librement négocié à l'avance.

Attention : la loi interdit formellement la fixation d'honoraires qui ne le serait qu'en fonction du résultat judiciaire (pacte de quotas litis).

Engagements

Maître Ezzaïtab accorde aussi une grand place aux causes qui lui sont chères.

Generic placeholder image

“Je me suis toujours engagée à défendre la cause des plus faibles face aux puissants en faison preuve de dévouement et de dignité.”

Generic placeholder image

“Membre du conseil de l'ordre des avocats de Nîmes depuis le 26 avril 2016, je participe à l'évolution de la profession et à l'interêt genéral des avocats. J'ai le privilège de faciliter l'accès à la justice pour les justiciables.”

Generic placeholder image

“La Convention internationale des Droits de l'Enfant du 20 novembre 1989 prévoit que l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale et qu'il faut assurer à l'enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être. Maître EZZAÏTAB a donc suivi une formation par des professionnels adaptés afin d'assurer au mieux leur défense en développant des capacité d'écoute et de porte-voix de la parole de l’enfant. Les enfants sont des êtres fragiles et il faut les protéger pour qu'ils continuent à Rêver et à concrétiser leur Rêve.”

Documents en téléchargement


Envoyez-nous un message

Vous pouvez prendre contact avec le cabinet par courrier électronique à l'adresse ci-dessous.

  • Courriel : contact@cabinetwafaeezzaitab.fr
  • Téléphone : 00 33 (0)9 82 54 75 35
  • Fax : 00 33 (0)1 70 24 83 76
  • Addresse : Cabinet Wafae EZZAÏTAB, Avocat à la Cour
    3 rue Crémieux, 30000 Nîmes
    France